INSTITUT DE PHYTOTHERAPIE INTERNATIONAL

INTERNATIONAL PHYTOTHERAPY INSTITUTE

L'actualité en Phytothérapie / Nutrition

Date de création:    26/06/05
Titre original:   Influence of caffeine on frequency of hypoglycemia detected by continuous interstitial glucose  monitoring system in patients with long-standing type 1 diabetes.
Source:    Diabetes Care
Références:    2005 Jun;28(6):1316-20
Pour en savoir plus:    Cliquez ici

Que voulez-vous faire?: Imprimer cette page Recommander cette page Enregistrer cette page
     Fermer cette page Retour à la page des actualités Accéder aux moteurs de recherche

Titre original: Influence of Caffeine on Frequency of Hypoglycemia Detected by Continuous Interstitial Glucose Monitoring System in Patients With Long-Standing Type 1 Diabetes.
Tristan Richardson, MRCP1, Peter Thomas, PHD2, Jacqueline Ryder, RGN1 and David Kerr, FRCP, MD2.
1 Bournemouth Diabetes and Endocrine Centre, Royal Bournemouth Hospital, Bournemouth, U.K.
2 Dorset Research and Development Support Unit, Poole Hospital and Bournemouth University, Bournemouth, U.K.

 

Les auteurs de cette étude ont investigué l'effet d'une dose "normale" (équivalentà ce qu'on ingère au quotidien) de caféine sur le taux et la sévérité des hypoglycémies chez des patients atteint de longue date d'un diabète de type 1. L'objectif était de déterminer la relation entre la caféine, le système nerveux autonome et les hypoglycémies.

 

Le design de l'étude a pris la forme randomisée en double aveugle contre placebo. 19 patients atteint d'une diabète de longue date de type 1 (insulino-dépendant) ont été inclus dans l'étude. Le taux de glucose sanguin a été monitorisé en continu et l'état du système nerveux autonome a été investigué via un holter en continu (la variabilité du rythme cardiaque est un indicateur du dysfonctionnement du système nerveux autonome).

 

Les investigations ont montré que la caféine réduit de façon significative la durée des hypoglycémie nocturne: la moyenne du temps passé en hypoglycémie est passé de 132 minutes à 49 minutes (P = 0.035). Cette réduction concerne surtout les hypoglycémies modérées avec augmentation nette des hypoglycémies légères (P = 0.04). On a pas trouvé de corrélation évidente entre la variation du rythme cardiaque et les hypoglycémies.

 

Conclusions: la prise de caféine est associée à une réduction significative des hypoglycémies nocturnes tant dans leur sévérité que leur durée, apparemment sans modifier l'activité du système nerveux parasympathique

 


Notation de cet article: hiérarchie des degrés de preuves (et par conséquent les recommandations médicales qui en découlent):

Note
Hiérarchie des degrés de preuve
Recommandations médicales
 Ia: méta-analyse d'essais randomisés contrôlés    +++++++
    Ib: essai randomisé contrôlé    ++++++
 IIa: essai contrôlé non randomisé    +++++
 IIb: essais quasi expérimental    ++++
 III: étude descriptive du type comparaison, corrélation ou cas-témoin, cohorte    +++
   IV: essais chronologiques multiples    ++
 V: rapport, opinion ou expérience clinique d'experts et/ou autorités respectées    +

Copyright I.P.I. : reproduction interdite sauf  autorisation préalable (Institut de Phytothérapie International)

Déontologie | Respect de la vie privée | Mention légale | Liens avec notre site web | Contacter le Webmaster
© 2000/2005 IPI - Tous droits réservés