INSTITUT DE PHYTOTHERAPIE INTERNATIONAL

INTERNATIONAL PHYTOTHERAPY INSTITUTE

L'actualité en Phytothérapie / Nutrition

Date de création:  27/11/2013
Titre original: Le melon amer inhiberait la progression du cancer
Source:  http://www.univadis.be/external/exit/?r=http%3A%2F%2Fwww.plosone.org%2Farticle%2Finfo%253Adoi%252F10.1371%252Fjournal.pone.0078006
Références: Revue Plus One
Pour en savoir plus:

Que voulez-vous faire?: Imprimer cette page Recommander cette page Enregistrer cette page
     Fermer cette page Retour à la page des actualités Accéder aux moteurs de recherche

Le melon amer ou Momordica charantia est un légume très amer couramment utilisé dans la cuisine asiatique et indienne est très différent de notre melon habituel ou melon cantaloup (C. melo var. cantalupensis).


Le melon amer pourrait être utilisé dans le traitement du cancer.


D'après des études récentes, l'extrait de melon amer diminue de 60 % les tumeurs stomacales de souris en activant l'apoptose des cellules malignes. (Réf.: Article intitulé "Bittermelone beugt Krebs vor" dans le quotidien autrichien "Salzburger Nachrichte", 21 mars 2013, p. 19).

 

Il avait déjà prouvé son efficacité lors d'essais réalisés sur les cancers du sein et de la prostate.


Selon les déclarations de médecins dans la revue PLOS One, l'extrait de melon amer a permis également de limiter la progression du cancer de la tête et du cou dans des modèles animaux.
Selon les chercheurs, il est difficile de mesurer l'impact exact de cette substance naturelle. L'association de la pharmacothérapie et du melon amer serait probablement plus efficace.
Avant de lancer des études cliniques sur des humains, d'autres essais doivent être réalisés au moyen de modèles précliniques.


Selon une étude de l'Université du Colorado Cancer, publiée dans la revue Carcinogenesis, le melon amer possède l'intéressante propriété de réduire la capacité des cellules cancéreuses pancréatiques à métaboliser le glucose et donc de les épuiser peu à peu. Ce composé naturel, utilisé depuis des siècles en médecine chinoise réduit ainsi la source d'énergie des cellules cancéreuses et finit par les tuer.


Sur des souris modèles de cancer du pancréas, les chercheurs identifient avec l'extrait de melon vert, une altération des événements métaboliques dans les cellule
s du cancer du pancréas et une activation de la protéine kinase activée par l'AMP, une enzyme qui indique de faibles niveaux d'énergie dans les cellules. Le melon amer régule également la sécrétion d'insuline par les cellules bêta du pancréas. Les souris modèles de cancer du pancréas nourries avec du jus de melon amer s'avèrent 60% moins susceptibles de développer un cancer que les souris témoins.

 


Notation de cet article: hiérarchie des degrés de preuves (et par conséquent les recommandations médicales qui en découlent):

Note
Hiérarchie des degrés de preuve
Recommandations médicales
 Ia: méta-analyse d'essais randomisés contrôlés    +++++++
    Ib: essai randomisé contrôlé    ++++++
 IIa: essai contrôlé non randomisé    +++++
 IIb: essais quasi expérimental    ++++
 III: étude descriptive du type comparaison, corrélation ou cas-témoin, cohorte    +++
   IV: essais chronologiques multiples    ++
 V: rapport, opinion ou expérience clinique d'experts et/ou autorités respectées    +

Copyright I.P.I. : reproduction interdite sauf  autorisation préalable (Institut de Phytothérapie International)

Déontologie | Respect de la vie privée | Mention légale | Liens avec notre site web | Contacter le Webmaster
© 2000/2005 IPI - Tous droits réservés